LE KID

ACCOMPAGNÉ AU PIANO PAR JEAN SCHÜLER

CINÉ-CONCERT !

(Charles Chaplin - 1921 - USA - 68')

Samedi 16h, au Temple

De 2 à 102 ans

Jeune Public !

Par un surprenant concours de circonstances, un enfant abandonné par sa maman (dont le seul pêché était d'être mère) se retrouve adopté par un mendiant...

Et c'est Charlot, modeste vitrier, qui recueille et élève le gamin. Sauf que, cinq ans plus tard, la fille-mère, devenue star, se met à la recherche du bébé abandonné. Une fois de plus, Chaplin se veut du côté des humbles et des humiliés. C'est la misère, et la misère seule, qui pousse la jeune femme à abandonner son petit et qui oblige le vitrier à faire casser par son « fils » les vitres de son quartier pour mieux les réparer l'instant d'après. Chaplin filme une Amérique sans foi ni loi, fliquée à mort, où les clodos de la ville de nuit se volent allègrement les uns les autres et où l'administration (symbolisée par un médecin borné) ne semble exister que pour empêcher les pauvres gens d'être heureux. Le bonheur, au demeurant, semble être une douce illusion dans ce monde comme dans l'autre, puisqu'on voit, au cours d'une scène onirique, des anges se foutre sur la gueule...

Le plus touchant, c'est la tendresse avec laquelle Chaplin peint l'amour paternel. Le personnage qu'il incarne est le premier papa poule de l'histoire du cinéma, viscéralement attaché à cet enfant qui n'est pas le sien.  (Pierre Murat - Télérama)

Une jeune mère qui subit la misère, un vagabond qui élève l'enfant qui n'est pas le sien, The Kid, tourné entre 1919 et 1921 nous dit déjà que quelque chose cloche dans la condition faite aux femmes et dans le monde.

Un monument du 7e art !